Concoret, à seulement une vingtaine de km de Merdrignac, où se situe notre village vacances Le Val de Landrouët, marque l’entrée nord de la mythique forêt de Brocéliande, en plein cœur de la région Bretagne.

Ô valeureux chevalier, pour connaître l’histoire, rends-toi au château de Comper…

Le chateau de comper envahi par la brume et se reflétant sur le lac ravive les plus grandes légendes arthuriennes Le château de Comper est à l’origine une place forte du fait de sa position stratégique, les premiers écrits qui le décrivent datent du IXe siècle.  Au fil des siècles, il subit de nombreux assauts et des modifications architecturales, 2 de ses quatre tours ont ainsi été détruites. A la fin du XVIIIe siècle, il est partiellement brûlé lors de la Révolution française puis rénové en manoir de style Renaissance que nous connaissons à présent C’est donc naturellement que ce lieu chargé d’histoire soit aujourd’hui le berceau de la plus chevaleresque légende bretonne, il abrite depuis 1990 le Centre de l’Imaginaire Arthurien. Vous y retrouverez conteurs et guides pour vous présenter petites et grandes histoires et les faire vivre grâce à des spectacles, expositions à thème, et autres visites commentées… Bon nombre de légendes entourent ce château. La première raconte qu’il serait le lieu de naissance de la fée Viviane qui plus tard enseignera tout son savoir à son élève, Merlin l’enchanteur. Eperdument amoureux d’elle, il lui construisit un Palais de Cristal, invisible à l’œil humain, sauf volonté de la fée de le montrer. A la place, les hommes y verront l’illusion d’un immense lac. La fée y forgera la plus puissante des épées jamais forgée auparavant : Excalibur. C’est aussi dans ce palais que la Dame du Lac éleva Lancelot qu’elle avait enlevé à sa mère. Après avoir fait de lui le plus redoutable chevalier, il part pour Camelot, où il y rencontrera son amour : la reine Guenièvre

Chuuut…..vous arrivez près du tombeau de Merlin

NLe tombeau de Merlinon loin de là, vous y trouverez le Tombeau de Merlin. Demeure éternelle de l’enchanteur, ce mégalithique en schiste a été partiellement détruit par des chercheurs de trésors au XIXe siècle. Il se compose aujourd’hui de deux pierres encore debout. On raconte alors que Viviane y aurait enfermé son bien-aimé pour l’éternité dans une prison d’air, le gardant alors pour toujours à ses côtés. La deuxième dalle serait le Tombeau de la fée, reposant ainsi tous deux ensembles. Amoureux, faites vos vœux et déposez-les au pieds de leurs tombeaux !

Mesdames, ce qui suit vous plaira, c’est promis !

Qui ne rêverait pas d’une jeunesse éternelle ? Tout près de là, vous découvrirez la très mystérieuse Fontaine de Jouvence. Elle puise sa légende chez les druides qui y baptisaient les nouveau-nés pendant le solstice d’été. Ceux qui ne pouvaient être présents étaient conviés l’année suivante, rajeunissant ainsi d’un an car enregistrés l’année de leur baptême ! Aujourd’hui elle permettrait donc de rajeunir le corps et l’âme de celle (…ou celui !) qui la boit. Selon la perfection de la vie menée, la personne gagnera heures, semaines…ou années ! Attention à l’effet inverse si vous avez des choses à vous reprocher ! Alors, qui tente ?

Et pour les amoureux de la nature, voici quelques dires sur les habitants de la forêt…

Plus au sud, vous pourrez trouver un Arbre remarquable répertorié depuis 1997 : le Chêne des Hindrés. Autour de cinq fois centenaire, cet imposant chêne dont la circonférence du tronc est proche des 5m est l’un des plus grand de son espèce à Brocéliande. Beaucoup le considère comme le sage veillant sur ses visiteurs. Très renommé, il a fait l’objet d’un aménagement pour le protéger des quelques milliers de curieux venant chaque année, mais aussi pour protéger ces derniers d’une possible chute de branche. Désormais entouré d’une barrière, une terrasse a été construite pour accéder d’un peu plus près à son tronc.
Le chêne à Guillotin dans la forêt de brocéliande coté nord
Il vous sera difficile de ne pas trouver l’imposant Chêne à Guillotin, situé à l’écart.
Également Arbre remarquable depuis 2017, le Chêne Guillotin est un arbre presque millénaire, ayant échappé aux forges lors des XVIIIe et XIXe siècles notamment. Avec près de 10m de circonférence, il détient des branches aussi imposantes que son âge. L’histoire raconte qu’il tient son nom de l’abbé Guillotin, un prêtre réfractaire qui se réfugia pendant la Révolution dans son tronc. Aujourd’hui son entrée a été interdite et le chêne a fait l’objet de mesures visant à le protéger de son succès touristique…et de la météo bretonne ! Mais aussi pour l’aider à se supporter. Ainsi, un pourtour de bois a été construit autour de son tronc.

Pour les courageux, Excalibur, l’Epée du Rocher attend la personne qui pourra l’y déloger…

La légende présente plusieurs hypothèses de l’histoire. L’une d’entre elles veut que l’épée choisisse son porteur. Alors que beaucoup de nobles sont intéressés par le royaume sans roi de Bretagne, une épée est découverte enfoncée dans une pierre. Sur l’épée est gravée une phrase disant que celui qui pourra l’en retirer deviendra le Roi de Bretagne. Après tous les échecs des candidats au trône, le jeune Arthur se présente et parvient à arracher l’épée. Il devient alors Roi des Bretons. Cette épée extraordinaire ne s’abîme, ne s’émousse, ni ne se rouille malgré le temps qui passe. Sa brillance est telle qu’au premier jour. Elle confère à son détenteur un combat toujours victorieux. Elle peut trancher n’importe quelle matière et blesse assurément son adversaire. Son fourreau, quant à lui, protège son détenteur de toute blessure. Excalibur, associé à son fourreau, rend donc invincible son porteur. Après la mort d’Arthur, l’épée a été replacée dans son rocher et attend patiemment au bord du lac de Trémelin celui qui sera capable de succéder au légendaire roi de Bretagne… Alors, un prétendant ?
Épée d'Excalibur dans la mystérieuse forêt de brocéliande
L’étincelante Excalibur plantée dans son rocher attend celui qui pourra l’y déloger…
    Voilà, décidément les Côtes d’Armor regorgent de sites à visiter ! Et votre camping familial Le Val de Landrouët se fait un plaisir de vous présenter sa magnifique région !Et pour un peu de repos après toutes ses visites, notre camping Le Val de Landrouët, situé autour d’un plan d’eau, vous propose plusieurs choix d’hébergement. Le village vacances possède des emplacements pour tentes, caravanes, camping-cars, et pour ceux qui préfèrent le confort, nous mettons des locatifs à disposition : chalets, gîtes, mobil-homes…à vous de choisir !